9 mai 2012

Un autre amour - Kate O'Riordan



Publié en français en 2010, "Un autre amour" est un roman de l'irlandaise Kate O'Riordan, également auteure de "Intimes convictions", "Une mystérieuse fiancée", "Le garçon dans la lune" ou encore de "Pierres de mémoire".

Matt et Connie Wilson mènent une vie tranquille, entourés de leurs trois fils. Alors que le couple profite d'une escapade à Rome, Matt recroise Greta, son premier amour, et décide de prolonger son séjour pour l'aider à traverser le cap difficile du deuil de son fils.
Rentrée seule à Londres, Connie fait face aux interrogations de son entourage, aux démons du passé, à son enfance indissociable des souvenirs de ce couple heureux qu'elle observait autrefois avec envie.
A-t-elle vraiment réussi à succéder à Greta dans le coeur de Matt ? Est-elle prête à se battre pour sauver leur mariage ?

" A vrai dire, la seule chose qu'elle ait jamais voulue avait été d'épouser Matt et de fonder une famille. Elle avait eu honte de l'admettre et quand elle s'était mise à souhaiter davantage, elle avait été confrontée à la frustration face à ce qu'elle était, face à sa vie miniature, ni plus ni moins que ce qu'elle avait prévu et elle n'avait pas suffisamment d'envergure ou d'ambition pour se forcer à aller plus loin.
Elle avait eu ce qu'elle voulait et elle était paradoxalement fâchée contre elle-même d'avoir voulu si peu." p.212

Attention coup de coeur ! " Un autre amour" est le roman des équations amoureuses insolubles.
Greta était l'amour de jeunesse de Matt. Partie du jour au lendemain sans explications, elle a fait de lui un homme dévasté que Connie prendra sous son aile et aimera comme elle en avait toujours rêvé.
Bien qu'étant sincèrement attaché à sa femme, Matt n'a jamais réussi à chasser totalement Greta de ses pensées.
Une histoire relativement simple me direz-vous. On peut facilement imaginer ces deux femmes-là se déchirer pour le même homme, multipliant les avances comme les coups bas.
Sauf que Kate O'Riordan a choisi des personnages complexes, passionnés, rongés par leur culpabilité et leur souci de faire au mieux.
Connie a souffert durant toute sa jeunesse d'un manque de reconnaissance de la part de Matt et Greta, ce couple que rien ni personne ne pouvait détourner de leur amour.
Ce sentiment de transparence revient avec le retour de Greta.
Elle tente de dissimuler au mieux son désarroi à ses fils et à sa meilleure amie Mary tout en se persuadant que son mari reviendra à la maison.

" Le nuage noir planait entre eux à tous les repas, à chaque échange de paroles dans la maison ; ils voulaient que tout soit comme avant, le bon comme le mauvais, et l'effort les épuisait. Les rares fois où ils faisaient l'amour revêtaient un parfum de désespoir qu'ils n'avaient jamais connu ; chacun voulait à tout prix faire plaisir à l'autre, ce qui se terminait par une sorte de tragédie de la corde raide. C'était bien. Non, tu as été bien. Il leur manquait la langueur de l'habitude, l'utilisation désinvolte du corps de l'autre qui augmente avec les années. Une version de Matt était rentrée et ce n'était pas celle qui était partie " p.184

Greta a perdu un fils au cours d'un incendie dont elle se sent responsable. Elle retrouve en Matt ce port d'attache lumineux, comme si le temps ne s'était pas écoulé.
Homme de principes, Matt est partagé entre deux femmes qu'il aime différemment mais sincèrement.
Mais la vraie question n'est pas tellement de savoir ce que décidera Matt tant il apparaît que c'est bien entre ces deux femmes que tout se joue.
Amoureuses du même homme, elles entretiennent des rapports tortueux, chargés de tension dont émane toutefois une certaine forme de respect, une authenticité qui les préserve de la mesquinerie, une reconnaissance de la souffrance de l'autre, qui rendent le final d'autant plus poignant.

Alternant au départ les situations respectives de Matt et de Connie, le récit s'ouvre ensuite aux points de vue des enfants, loin d'être dupes de la situation, et de Mary, la meilleure amie impulsive qui s'attache à vouloir protéger une vie de famille vécue par procuration à travers Connie.
A travers leurs fragilités, leurs mauvaises consciences et cette tendance commune à se mentir à eux-mêmes, tous ces personnages laissent entrevoir des comportements si humains qu'on en oublie vite le caractère romanesque du récit.
Comme Connie, je suis passée par tout un cheminement émotionnel allant du déni à la résignation en passant par la lutte et j'ai vécu à travers elle cette terrible incertitude face à une alchimie hors de portée, ce désordre intérieur et désespéré qui pousse à la maladresse en ayant sans cesse l'impression de ne jamais poser le bon choix.
Kate O'Riordan se livre ici à une fine analyse de toutes les composantes du couple à la dérive doublée d'une perception très juste de la psychologie féminine.
Une lecture qui m'a laissée mélancolique mais bien décidée à relire cette romancière de talent.

" Regarder un feu mourant tard le soir - il y avait toujours cette autre vie qu'on aurait pu vivre. Celle qui s'était éclipsée quand on ne regardait pas. Celle qui continuait à se dérouler le long d'une langue de flamme presque invisible qu'on n'aperçoit que du coin de l'oeil." p.293

D'autres avis : Kathel - Cathulu - Choco - Canel - Theoma - Clara

27 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé "mémoires de pierres" de cet auteur. Je voudrais lire aussi "le garçon dans la lune" et celui-ci bien sûr. Ils sont à la bibliothèque, yapluka ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai également noté les 2 titres dont tu parles :)

      Supprimer
  2. Comme tu le dis une grande romancière !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de découvrir ses autres titres !

      Supprimer
  3. C'est un roman que je voulais lire à sa sortie, je suis contente d'apprendre qu'il est en poche ! il va falloir que j'aille saluer Gérard Collard !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de t'offrir une excuse en or pour te rendre à la Griffe noire (encore que tu ne sois jamais à court de prétextes ^^).

      Supprimer
  4. Il est dans ma PAL, tu me donnes envie de l'en sortir rapidement. Le problème, c'est que j'ai envie de lire rapidement la moitié de ma PAL :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La moitié seulement ? ^^ Pareil pour moi, d'ailleurs en ce moment je pioche pratiquement au hasard ma prochaine lecture :)

      Supprimer
  5. Ah, il est dans ma LAL, je l'y laisse alors, le temps de le passer dans ma PAL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'une fois dans ta PAL, il n'y restera pas longtemps :) Tu devrais l'aimer ce roman je pense

      Supprimer
  6. J'ai Le garçon dans la lune dans ma PAL, ce sera mon premier de l'auteure et je l'espère pas le dernier vu ton enthousiasme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est noté chez moi ! Vivement le prochain passage en librairie ^^

      Supprimer
  7. Tu me donnes très envie de le découvrir. Je le note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super ! Je pense qu'il pourrait te plaire :)

      Supprimer
  8. Tu en parles fort bien et de manière très convaincante (mais j'attendrais d'être d'humeur pour ce genre de thème) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que vu le thème, il vaut mieux avoir le moral pour découvrir ce roman :)

      Supprimer
  9. 4 mots: Il me le faut! J'ai en plus beaucoup aimé ton billet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette ! Je te souhaite une très bonne lecture ! Je ne manquerai pas ton billet ;)

      Supprimer
  10. J'ai peiné sur les deux premiers tiers, mais ai été très touchée par la fin.
    Si je me souviens bien ! - s'agirait pas de dire le contraire du contenu de mon billet, hihi ;-)
    Mon préféré de l'auteur : 'Le garçon dans la lune', une pépite !

    RépondreSupprimer
  11. Et bien écoute, c'est le premier billet que je lis sur ce livre que je découvre donc ici. Allez encore un ou deux autres billets élogieux et je noterais ce titre !

    RépondreSupprimer
  12. Très tentée ! J'ai déjà entendu parler de cet auteur... Merci :)

    RépondreSupprimer
  13. Les équations amoureuses insolubles, j'ai connu ça, il y a longtemps... Je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je suis certaine que tu aimeras ce roman ! Je ne le dis pas souvent mais dans ce cas-ci, je suis sûre de mon coup :P

      Supprimer
  14. Dans ma PAL depuis peu mais dans le même cas que Manu, très envie de le lire, comme pour la plupart des livres qui sont dans ma PAL... A chaque fois, choisir le prochain, est un choix cornélien :0)

    RépondreSupprimer
  15. Je viens de le terminer et vraiment: grand roman! Bien décidée à lire à nouveau cette romancière!

    RépondreSupprimer
  16. J'ai adoré aussi !! Rien n'est convenu dans ce roman et c'est unvrai régal !!

    RépondreSupprimer
  17. C'est un roman charmant, en effet, mais j'ai trouvé que l'intrigue s'essoufflait un peu vers le deuxième tiers.
    Merci pour cet envoi ! :)

    RépondreSupprimer