27 mai 2013

Le bal - Irène Némirovsky


Publié en 1930, "Le bal" est un roman d'Irène Némirovsky, écrivaine d'origine ukrainienne, notamment auteure des nouvelles "Ida" et "La comédie bourgeoise" ou encore des romans "Jézabel" et "Suite française".

Suite à un coup de chance à la Bourse, les Kampf peuvent enfin mener la grande vie dont ils ont toujours rêvé.
Pour fêter en grandes pompes leur entrée dans le monde des nantis, le couple décide d'organiser un grand bal.
Leur fille Antoinette, qui voit dans cet événement l'occasion inespérée de rencontrer des jeunes hommes de son âge, est mortifiée lorsque sa mère lui annonce qu'elle devra rester confinée dans la lingerie le soir du bal.
La vengeance d'Antoinette sera à la hauteur de sa lourde déception...

La relation qu'entretient Antoinette avec sa mère est tout sauf tendre et lorsqu'on constate l'acharnement avec lequel Madame Kampf corrige et persécute sa fille, on ne peut que songer à de la jalousie de la part d'une mère qui ne supporte pas de la voir devenir une belle jeune fille.
Véritable diva de la maison, Madame Kampf fait plus l'effet d'une marâtre (on songe au conte Cendrillon) que d'une mère, volontiers cruelle et de plus en plus hystérique à mesure qu'approche la date du bal.
S'il tente de temps à autre de calmer son épouse, on ne peut pas dire que Monsieur Kampf intervienne en faveur d'Antoinette.
Même sa nourrice ne lui témoigne aucune compassion pour éviter les problèmes, de sorte qu'Antoinette ne bénéficie d'aucune alliée dans la maisonnée.
Seule avec ses rêves d'amour qui s'obstinent à ne pas se réaliser, elle saisit un jour l'occasion de se venger de sa mère en lui donnant une bonne leçon.
Et malgré la sévérité de celle-ci, je n'ai pas pu m'empêcher de lui donner raison !

J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteure esquissait ses personnages, particulièrement Antoinette, personnage ambivalent qui revendique des aspirations au monde adulte mais à la façon d'une petite fille.
Une caractéristique que l'auteure a su préserver avec talent jusqu'à l'extrême fin du récit.
L'univers dépeint ici est celui des nouveaux riches, parvenus à l'opulence par "accident" et désireux de revendiquer leur nouveau statut.
Revanchard et hypocrite, le couple Kampf est complètement tourné en ridicule, se vouvoyant devant leurs domestiques pour respecter les usages et invitant n'importe qui pour briller en société.
Autant dire que la vengeance de leur fille réduira leurs espoirs à néant...

Un petit roman brillant à découvrir si ce n'est pas encore fait !


D'autres avis : Choco - Mango - Cécile QD9 - Canel

19 commentaires:

  1. C'est le premier que j'ai lu de l'auteur, il y a longtemps, j'ai appris après que c'était très inspiré de sa propre jeunesse. Charmante mère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'espère qu'elle n'en a pas bavé autant ;)

      Supprimer
  2. Un roman qui m'avait déçue : trop de tensions avec la mère. J'avais préféré son roman inachevé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mère est loin d'être tendre, c'est clair. Je compte bien lire "Suite française" :)

      Supprimer
  3. Il me fait très envie pour le coup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette ! Tu ne le regretteras pas ;)

      Supprimer
  4. Moi aussi, c'était mon premier, et j'avais adoré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est bien ce petit roman pour découvrir l'auteure !

      Supprimer
  5. Le personnage de Jézabel est très proche de cette Mme Kampf je crois inspiré par la propre mère de Némirovsky ! Je l'ai dans ma PAL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben décidément sa mère a du la marquer...

      Supprimer
  6. Brillant, effectivement, et incisif. J'avais aimé la construction implacable du récit et l'observation très fine du milieu social que l'auteure décrit.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai beaucoup aimé mais pas chroniqué. Mais je me rends compte aussi que j'ai du faire un effort pour me souvenir de la chute :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant c'est quand même assez marquant ^^ Mais bon, si ça se trouve, quand d'autres livres et d'autres années auront passé, j'aurai oublié aussi...

      Supprimer
  8. Je viens de l'acheter (dans une collection collège !) mais je ne l'ai pas encore lu ! ;)

    RépondreSupprimer
  9. Une auteur que je veux découvrir... j'en ai lu beaucoup de bien!

    RépondreSupprimer
  10. Je l'ai depuis quelques temps mais pas encore ouvert. A remédier vite!

    RépondreSupprimer
  11. J'avais adoré ! J'attends encore un an ou deux avant de le faire lire à ma fille !

    RépondreSupprimer
  12. Et voilà : lu cet aprèm et adoré ! Ça me donne envie de découvrir davantage cette auteure.

    RépondreSupprimer