24 septembre 2013

Fiançailles - Chloé Hooper




En librairie depuis le 12 septembre, "Fiançailles" est un roman de l'écrivaine australienne Chloé Hooper, également auteure de "Grand homme" et "Un vrai crime pour livre d'enfant".

Autrefois architecte à Londres où elle a accumulé un certain nombre de dettes, Liese Campbell vit à présent à Melbourne, travaillant pour son oncle agent immobilier.
Elle fait la rencontre d'Alexander Colquhoun, riche propriétaire terrien qui cherche un appartement.
Au fil de leurs rendez-vous, Liese et Alexander entament une liaison...rémunérée, l'occasion idéale pour Liese de rembourser ses dettes et quitter l'Australie.
Juste avant son départ, Alexander lui propose une coquette somme d'argent en échange d'un weekend passé avec lui dans sa ferme du bush.
Autant dire que Liese est loin de soupçonner ce qui l'attend...

" Un froid glacial m'envahit. Je l'avais invité dans ma pièce la plus intime. Une fois dedans, il s'était emparé de mon fantasme et l'avait complètement désarticulé.
Jusqu'à ce que, par le plus grand, le plus improbable des hasards, je comprenne que je m'étais échouée dans un endroit froid, humide, inconnu.
J'étais dans la pièce qui se trouvait à l'intérieur de sa tête à lui et il avait fermé la porte à clé." p.149


Durant quatre mois, Liese et Alexander ont prétexté une recherche d'appartement pour se voir régulièrement et assouvir leurs fantasmes dans des appartements de location.
Et pour pimenter encore plus les choses, tous deux s'adonnent à un jeu de rôles façon "Pretty Woman", elle s'improvisant prostituée issue des bas fonds et lui, riche chevalier l'arrachant à une vie de misère.
A ce jeu-là, ils se révèlent plutôt mauvais acteurs. Liese n'ayant jamais versé dans la prostitution avant lui et Alexander affichant une curiosité timide, comme si il n'assumait pas vraiment leur relation.
La situation prend rapidement une autre tournure lorsque Liese le rejoint dans sa ferme.
Non seulement le décor se veut des plus austères et des plus glauques mais en plus, contrairement à Liese qui s'évertue à conserver son rôle, Alexander commence à se détacher du sien.
Il semblerait que, loin de la considérer comme une vulgaire prostituée, Alexander se soit réellement entiché d'elle et ait envie de la connaître. Au point de se montrer très intrusif et beaucoup plus sûr de lui, ce qui n'est pas vraiment du goût de Liese.

Et là on s'imagine déjà tomber dans un de ces thrillers au scénario vu et revu. Un huis-clos oppressant mettant en scène Liese séquestrée dans une ferme sinistre au milieu de nulle part par un psychopathe qui va lui en faire baver.
Il faut dire que tout vise à encourager le lecteur dans cette voie : l'ambiance malsaine dont est imprégné tout le roman, le comportement de plus en plus bizarre d'Alexander et une série de détails troublants qui s'accumulent.
Et pourtant...les choses ne vont pas se dérouler comme prévu. L'auteure affectionne vraisemblablement les twists et autres procédés censés embrouiller le lecteur.
Arrivée à la dernière page, je ne savais pas trop quoi penser et j'ai même relu les pages de fin pour m'assurer que je n'avais pas loupé quelques détails en passant.
Au final, les personnalités des deux héros demeurent insaisissables et je me demande encore où se trouvait la limite entre jeu et réalité, à supposer qu'il y en ait une...
De la façon dont je l'ai compris, tout ça m'a semblé trop tiré par les cheveux mais comme vous le voyez, je reste perplexe. Je ne me verrais donc pas vous recommander ou vous déconseiller ce roman.
Si un lecteur passe par ici, je serais curieuse de connaître sa version de l'histoire :)


Je remercie la librairie Dialogues de m'avoir envoyé ce livre.


19 commentaires:

  1. Je ne l'ai pas lu, je ne peux donc pas t'éclairer et je ne crois pas que je vais le mettre sur ma liste ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf, évidemment ce n'est pas avec mon avis que je trouverai facilement des intéressés :)

      Supprimer
    2. ben je l'ai lu aussi hier soir ... Je ne vais pas plus t'aider !!! je suis plus que d'accord avec ton commentaire et c'est dommage car cela aurait pu etre bien. La fin est mal foutue et on ne sait plus tres bien qui est fou ... donc on ne peut conseiller ce livre

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Peut-être qu'un truc m'a échappé, va savoir ^^

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Oui, je n'ai rien contre le mystère mais là j'aurais quand même aimé avoir une petite piste à la fin

      Supprimer
  4. Bien mystérieux tout ça. J'ai "Un vrai crime pour livre d'enfant" dans ma PAL, je me demande si c'est dans la même veine. La couverture est très belle en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu la couverture, je craignais justement le pire (du genre 50 nuances trucmuche) et finalement je n'ai pas accroché pour d'autres rausons :)

      Supprimer
  5. Je ne peux pas te dire non plus mais je suis intriguée!

    RépondreSupprimer
  6. En lisant le début de ton billet, effectivement je m'attendais à un thriller d'enfermement et de sadisme mais tu m'intrigues aussi avec cette fin qui te laisse si perplexe et je me mets à gamberger et à me demander ce que peut bien être cette toute dernière partie mais à part ça est-ce que tu as aimé ta lecture? Je n'ai pas bien compris!

    RépondreSupprimer
  7. Coucou!
    Je découvre ton blog par hasard, tout simplement parce que je viens de chroniquer ce livre et que j'étais curieuse de voir si d'autres avaient eu le même ressenti que moi :) Eh bien, on va dire oui! Dans l'ensemble, nous pensons la même chose, idem pour la fin que perso, j'ai pas pigé! Ce qui rattrape le tout, c'est la plume de l'auteur que je trouve agréable et aussi son univers qu'elle maîtrise plutôt bien.
    En tout cas, ton blog est très sympa, je reviendrai avec plaisir :)

    RépondreSupprimer
  8. Tu me rends aussi perplexe, avec ce billet! Pourquoi pas!

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,
    je viens de terminer ce roman et j'avoue être impressionnée...L'histoire d'un jeu de dupe complexe et inquiétant, qui nous plonge dans une atmosphère glauque, et qui nous donne la chair de poule.
    Je le recommande vivement, c'est un roman qui sort des sentiers battus
    Claudie

    RépondreSupprimer
  10. pas aime du tout je ne conseilles pas de l acheter

    RépondreSupprimer
  11. Je viens de rédiger mon billet et je comprends ta réaction. Pour ma part, j'ai bien aimé et j'ai particulièrement aimé la fin. Tu as entièrement raison, au final, tous les deux restent insaisissables. Pas d'explications, juste leurs personnalités pour le moins... insupportables.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour !
    Je découvre ton blog par hasard, en cherchant d'autres avis sur ce roman que je viens de lire et dont je ne sais pas trop quoi penser !
    Pour moi, la fin c'est qu'il s'agissait d'un jeu pervers organisé par Alexander. Liese est sa dupe (qu'il manipule parce qu'elle est assez fragile sentimentalement). Je pense qu'il a déjà fait ça avec d'autres femmes (et qu'il est perturbé !).
    Mais j'aurai aimé que l'auteur nous livre les clés de l'intrigue, je suis restée sur ma faim !

    RépondreSupprimer
  13. c'est pourtant clair !
    il est malsain et a tout organisé....
    sa soeur dit bien qu'il se débarasse de chacune de ses "ses " fiancées.....

    RépondreSupprimer
  14. Pour moi c'est la narratrice qui est paranoïaque et qui s'imagine des faits de perversion. Seul son regard à elle montre l'homme comme un pervers. Dans les faits, il n'y a rien de coupable.

    RépondreSupprimer