20 août 2012

Les soeurs Andreas - Eleanor Brown


Publié aux USA en 2011 et paru en français le 6 juin dernier, "Les soeurs Andreas" est le premier roman de l'écrivaine américaine Eleanor Brown.

A l'annonce du cancer de leur mère, trois soeurs - Cordelia (Cordy), Rosalind (Rose) et Bianca (Bean) - retournent vivre à Barnwell dans la maison familiale.
Entre une mère épuisée par les traitements et un père passionné de Shakespeare qui ne s'exprime qu'au travers de répliques du 'Barde Immortel', toutes les 3 fuient leurs responsabilités et se posent des questions quant leur avenir. Rose serait-elle prête à voler de ses propres ailes pour rejoindre son fiancé en Angleterre ? Cordy ferait-elle une bonne mère ? Bean trouvera-t-elle son équilibre ?

Dans un premier temps, à part Rose, toujours fidèle au poste, les soeurs ne se rendent pas vraiment utiles dans la maisonnée, trop absorbées qu'elles sont par des problèmes qu'elles cachent volontiers au reste de la famille.
Ainsi, durant plus de la moitié du roman, chacune prend sur elle tant bien que mal pour supporter les autres.
Il faut dire que les 3 soeurs sont radicalement différentes. Rose, l'aînée, apparaît comme la rabat-joie de service. Responsable, organisée, elle éprouve sans cesse le besoin de tout contrôler et de s'occuper des autres. Infantiles, Bean, fashion-victim, et Cordy, festivalière effrenée, sont des électrons libres incapables de se fixer quelque part et de garder un job bien longtemps.
Leur seul point commun, la lecture, qui fait l'effet d'une tradition familiale.
Au fur et à mesure, elles se rendent compte qu'à trop vouloir attirer l'attention, en se rendant parfaites ou au contraire insupportables, et à se définir les unes par rapport aux autres, elles n'ont finalement pas fait grand chose de leurs vies. Chacune d'entre elles sera amenée à prendre la décision nécessaire à un nouveau départ.

Mon avis sur ce roman ? Pas vraiment d'histoire mais beaucoup de questionnements. Une bonne dose de morale bien pensante. Des tirades de Shakespeare à la pelle, surtout dans les dialogues, parfois obscures pour les quidam. Des jeunes femmes censées approcher la trentaine qui se comportent, se disputent et s'expriment encore comme des ados attardées (vous me direz que c'est un peu le thème du roman mais bon j'ai trouvé cet aspect-là trop poussé).
Une narration à la 1ère personne du pluriel qui laisse croire à une voix à l'unisson pour raconter les perceptions et souvenirs communs aux trois soeurs.
Contrairement à d'autres, ce point-là ne m'a pas spécialement dérangée.
Ce qui m'a surtout gênée, c'est le rythme trèèèèèès lent et le manque de consistance du récit.

D'autres avis : Mango - Keisha - Leiloona - Stephie

Je remercie néanmoins Laetitia Joubert et les éditions Marabout de m'avoir offert ce livre

25 commentaires:

  1. Je me suis ennuyée pendant le premier tiers du livre, c'est dire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, ça allait un peu mieux dans la seconde partie, quand les secrets commencent à être éventés.

      Supprimer
  2. J'ai eu du mal à rentrer dedans, cette narration particulière m'a dérangée, surtout parce que les élèves le font tout le temps ! :P
    Sinon, c'est vrai que c'est léger.

    En fait, les filles auraient pu facilement avoir 17 / 18 ans ... L'auteur voulait toucher des lectrices plus vieilles, donc elle a transposé, mais au final je ne sais pas où est vraiment la crédibilité, oui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ce "nous" m'a semblé bizarre au début mais je m'y suis habituée.
      Je me demandais si j'étais la seule à les avoir trouvées trop immatures pour leur âge. Apparemment non :)

      Supprimer
  3. De mon coté, j'ai beaucoup aimé, même si en effet on dirait plutôt de grandes ados que des adultes de 30 ans passé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je ne sais pas si leur comportement pourrait être expliqué par le retour chez les parents mais ça m'a paru un peu too much

      Supprimer
  4. Si l'originalité de la narration pourrait me séduire, ton résumé et ton avis me refroidissent un peu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, je ne suis pas très emballée...

      Supprimer
  5. Hum... me revoilà perplexe sur ce livre! Un avis positif pour un plus ou moins négatif. Ce sera certainement un emprunt plutôt qu'un achat...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui emprunte-le car je ne suis pas du tout certaine qu'il te plaise...

      Supprimer
  6. Mouais, je passe.
    Par contre, je t'ai taguée :-p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai vu ;) Mais je ne sais plus si je t'avais laissé un commentaire... Je vais essayer de programmer ça pour la semaine prochaine ;)

      Supprimer
  7. Le sujet ne me tentait déjà pas beaucoup, mais si en plus il y a tout ces écueils, je passe mon tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne fera pas partie de mes lectures mémorables, c'est certain

      Supprimer
  8. Le manque de consistance me fait passer. Je peux supporter la lenteur si le contenu est fort, mais là non.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé ce roman plutôt banal et puéril. Je suis d'accord avec toi, un rythme lent ne me dérange pas si je suis prise par l'histoire.

      Supprimer
  9. Tiens, je croyais avoir laissé un commentaire! Je crois me souvenir que j'ai plutôt bien aimé ce livre mais parce que je suis toujours très intéressée par les histoires de fratries.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, surtout les relations entre soeurs car n'ayant qu'un jeune frère, le sujet m'a toujours intriguée :)

      Supprimer
  10. J'aime la couverture... mais c'est tout. On me l'avait proposé remarque et j'ai refusé... je ne regrette pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, une couverture qui ressemble à une affiche de film...Peut-être te plairait-il ? Je ne sais pas trop étant donné que tu lis principalement de la jeunesse ;)

      Supprimer
  11. Pour les tirades de Shakespeare, j'aurais pu être tentée. Mais bon, des adultes qui se comportent comme des ados attardées... ok, non, pas pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que l'auteure a peu trop forcé le trait pour faire comprendre qu'elles fuyaient leurs responsabilités.

      Supprimer
  12. Il fait partie de mes tentations d'été que j'ai abandonnés... Tu ne me fais pas du tout regretter... Ouf, soulagée :0)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis certaine que ta liste reste bien fournie ^^

      Supprimer