18 avril 2012

A la folie - Pascal Marmet


Publié en février dernier, "A la folie" est un roman de l'écrivain français Pascal Marmet, également auteur des romans "Si tu savais...", "Il y a longtemps" et "Le prince de Paris".

Pascal Langle, ancien courtier en assurances reconverti en propriétaire de théâtre, est convoqué chez un notaire parisien qui lui apprend qu'un certain Dr Kork, psychologue, a décidé de restituer à ses patients les cahiers rédigés durant leur thérapie.
Sur place, il découvre que le cahier numéro 3 qui lui est destiné appartenait à Ludmilla, une femme qu'il a aimé et dont il n'a jamais encaissé le suicide dix ans plus tôt.
Alors que Pascal hésite à se lancer dans la lecture du cahier, il croise la route de Joanna Marcus, pigiste au journal L., qui possède également l'un des 11 cahiers hérités du Dr Kork.
Ces deux-là sont loin de réaliser l'importance de ce qu'ils tiennent entre leurs mains.

J'avoue avoir fait grise mine en découvrant l'accent apposé sur le a majuscule dans le titre (oui je sais que c'est un détail mais moi cette faute m'a sauté aux yeux et dérangé).
Qu'à cela ne tienne, j'ai ouvert ce roman pour faire connaissance avec Pascal Langle et Joanna Marcus.
Si le premier m'a immédiatement inspiré un mélange de sympathie et de compassion, je ne peux pas en dire autant de cette greluche accro à la mode et aux pipole qu'est Joanna. Bien qu'ayant souri quelque fois de son franc-parler, je l'ai trouvée extrêmement futile dans sa façon de scanner et de détailler les gens selon leur apparence.
Ceci dit, elle correspond parfaitement au profil de la journaliste mode superficielle et en cela je dois dire que l'auteur est parvenu à la caractériser avec justesse.

!!! ATTENTION SPOILER !!!
J'étais pleinement disposée à apprécier ce roman dont l'intrigue s'installait doucement au fil des pages jusqu'à ce que celui-ci prenne un tournant pour le moins inattendu.
Sans trop rentrer dans les détails, disons que Joanna et deux autres femmes présentées dans les chapitres précédents se retrouvent toutes embarquées dans le même navire (au sens propre comme au figuré), prises au piège par une folle dingue bipolaire ayant décidé de poursuivre l'oeuvre-génétique-pas-déontologique-du-tout de feu son papa.
A noter que celle-ci se fait aider d'un warrior irakien qui aurait aussi bien pu être le méchant russe d'un James Bond.
Sont ensuite abordés de front tous les aspects de cette sombre affaire : meurtres, enlèvements, enfermements, manipulations génétiques, accouchements sous X, adoptions, le tout condensé de façon hallucinante.
Après la défaite minable de la sorcière, voilà que son sbire décide de faire preuve de clémence en relâchant les otages, en ce compris une femme retenue prisonnière dans une villa de luxe pendant 10 ans.
Trop contente de pouvoir enfin savourer sa liberté, la voici faisant de l'autostop et embarquant avec le premier venu.
Je ne sais pas vous mais pour ma part je pense que si j'avais été enfermée durant 10 ans (même avec saumon à volonté et télé digitale dans une baraque de 300m2 avec piscine pour moi seule), j'aurais fait preuve d'un peu plus de précautions à la sortie (!)
Mais chance ! Le type est adorable, il lui achète des vêtements, l'invite à dîner et lui file des sous pour qu'elle puisse rentrer chez elle à bord d'un petit bateau mouche dont le propriétaire n'a pas l'air réglo (il lui expliquera plus tard dans une petite note laissée dans son sac que le viol et le décès de sa fille de 13 ans lui ont ôté toute sympathie, soit...).
Finalement, le méchant irakien se fait pincer en moins de deux et tout le monde se retrouve dans la joie et la bonne humeur...

Hum...bon...je suis désolée mais trop c'est trop. Quel déséquilibre dans la narration ! Quelle avalanche de rebondissements ! Quel concentré de heureux hasards ! Quelle succession de clichés ! Quelle maladresse dans l'enchaînement de tout ceci !
Voilà un thriller au début prometteur qui part complètement en vrille dans la seconde moitié, comme si l'auteur s'était soudainement souvenu qu'il était limité à un certain nombre de signes tout en devant absolument placer tous les thèmes prévus.
Malheureusement l'écriture, aussi fluide soit-elle (même si j'aimerais savoir ce qu'est un "four à croque-monsieur"), ne parvient pas selon moi à compenser les maladresses et nombreux raccourcis de ce thriller too much.


Je remercie néanmoins Pascal Marmet de m'avoir envoyé son livre.

D'autres avis : Liliba - Daniel Fattore - L'Irrégulière - Noukette

62 commentaires:

  1. Un avis dissonnant, en effet! Dommage qu'il ne t'ait pas botté, ce roman. Pour ma part, j'en ai deux autres chez moi, de genres très différents, plutôt sentimentaux. Affaire à suivre chez moi; je m'attends à tout autre chose.

    Note, par rapport à ton observation sur le titre en couverture: l'habitude d'accentuer les majuscules s'installe peu à peu, y compris sous nos latitudes - cf. la typographie de n'importe quel livre publié en France. La Suisse résiste encore, mais les habitudes vacillent. Donc l'accent sur le À ne me choque pas du tout. Après, évidemment, les usages typographiques peuvent différer fortement d'un pays à l'autre, même si la langue est la même.

    RépondreSupprimer
  2. Disons que pour moi, il s'agit d'un roman construit à la truelle...Mais qui sait, peut-être que l'auteur s'illustre plus habilement dans d'autres genres.
    Pour ma part, je ne retenterai pas le coup tout de suite.
    Au sujet de la typographie, je te laisse le bénéfice du doute tout en restant coincée dans mes vieilles croyances ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rassure-toi: l'entreprise qui m'emploie a décidé il y a quelques semaines seulement de passer à l'accentuation des majuscules; du coup, j'essaie de prendre le coup au clavier, mais ce n'est pas évident... D'un autre côté, j'ai corrigé un roman pour un éditeur qui, comme toi, refusait d'accentuer. Avec Lili Galipette, j'ai effectivement envie de dire que ça commence à devenir une faute... même si ce n'est pas encore le cas partout. :-)

      Supprimer
    2. PS: désolé d'avoir fait dévier le débat littéraire sur un élément périphérique...

      Supprimer
  3. ouille ! j'espère que l'auteur prend bien les critiques ;) !
    Sinon l'accent sur le A n'est pas une faute ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons alors que l'esthétique de cette majuscule ne dérange que moi ^^

      Supprimer
  4. Je dirais même plus : l'absence d'accent sur les majuscules commence à devenir une faute... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'en fous, je garde mon côté rétro ;)

      Supprimer
  5. .Accentuation des majuscules et des capitales...
    En français, « l'accent a pleine valeur orthographique ». L'Académie française recommande donc l'usage d'accent ou tréma sur une majuscule, tout comme l'utilisation de la cédille et de la ligature. Ainsi les publications de qualité écrivent-elles les majuscules (tout comme les capitales) avec les accents et autres diacritiques, au même titre que les minuscules. En effet, les signes diacritiques ont un rôle important dans les langues qui les utilisent.
    Pour info....
    Source wikipédia...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous remercie pour ce complément d'information quant à ce qui constitue 2 lignes de mon billet...

      Supprimer
    2. serial-correcteur-commentaire a encore sévi ;) ! j'espère que tu as tout bien compris ? :D

      Supprimer
    3. Oui et comme je le disais, dommage que l'intervention se limite à cela

      Supprimer
  6. Moi, je confirme mon enthousiasme sur ce livre déjà partagé sur FB. Par contre, si je puis me permettre, je trouve que tu spoilies bcp le livre en racontant quasiment toute l'histoire. Et c'est dommage. Car plus beaucoup de surprise pour les lecteurs qui tenteront l'aventure. Déjà la 4ème de couv en disait trop à mon goût.

    RépondreSupprimer
  7. Ce compte-rendu était pour ainsi dire un passage obligé pour expliquer ma déconvenue avec ce roman.
    Ceci dit, je peux effectivement ajouter une mention "attention spoiler"...

    RépondreSupprimer
  8. Je suis comme toi: Les accents sur majuscules me font mal aux yeux. M'obliger à les mettre et donc à me souvenir du code spécial pour chaque lettre, ça me fait grincer les dents! A part ça, comme on aime ou pas les mêmes romans généralement, je vais oublier celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je vais encore zapper les codes spéciaux pendant un petit temps ^^

      Supprimer
  9. Il s"agit de ma prochaine lecture !

    RépondreSupprimer
  10. Pour ma part, le à accentué ne me choque pas (même si je ne le fais pas et d'ailleurs je ne sais même pas faire avec mon clavier, Daniel tu peux m'expliquer quelle touche il faut utiliser !!!).

    Pour ce qui est de la fin de l'histoire, d'accord avec toi, c'est un peu too much et pas trop crédible, tout ça... Je ne l'ai pas autant souligné que toi, mais c'est vrai que tout ces concours de circonstance et rebondissements font un peu accumulation... Cela dit, je garde malgré tout un bon souvenir de cette lecture, qui fut détendante.

    Et pour ta culture G, voici des fours à croque monsieur, version familiale et version professionnelle (c'est la femme du restaurateur qui parle !!!)

    http://www.amazon.fr/s/?ie=UTF8&keywords=grill+croque+monsieur&tag=googhydr0a8-21&index=kitchen&hvadid=7597510610&hvpos=1t3&hvexid=&hvnetw=g&hvrand=9707694292034845472&hvpone=&hvptwo=&hvqmt=b&ref=pd_sl_22g5up919r_b

    https://www.metro.fr/produits-equipements/materiel-pro/cuisson/salamandre-toaster/toaster-1-etage-ref44856.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui d'accord...enfin bon il est quand même classé en "matériel pro", je ne pense pas que le commun des mortels ait ce genre de chose encombrante dans sa cuisine ^^

      Supprimer
  11. @Liliba: ma réponse n'est valable que pour le clavier suisse romand, passablement différent du clavier français (le fameux AZERTY). À tester chez toi, donc, mais ça devrait être pareil! Alors, tu fais un accent grave avec la touche prévue à cet effet. Puis tu tapes sur la lettre à écrire, en appuyant simultanément sur SHIFT afin qu'elle soit en majuscule. Le système devrait t'afficher automatiquement une majuscule accentuée. Tu procèdes donc comme pour une minuscule accentuée si celle-ci n'est pas directement disponible sur le clavier (par exemple pour écrire "Pierre Louÿs" avec un tréma là où il faut).

    J'ajoute que je n'ai pas encore complètement pris le pli - en particulier, je n'accentue pas les majuscules sur mon blog. En revanche, je le fais au travail, c'est une directive de l'entreprise, fondée sur un choix mûrement réfléchi et débattu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon en gros, ça commence à entrer dans les habitudes mais pour l'instant c'est encore à l'appréciation de chacun semble-t-il.

      Supprimer
    2. ton truc ne marche pas chez moi, mais j'ai trouvé ça, qui fonctionne. Par contre, ça risque d'être un peu ardu à mémoriser pour mon petit cerveau ;-)
      À 0192
      É 0201
      È 0200
      Ù 021
      Raccourcis pour MAC
      Pour les lettres À, È et É, verrouillez le clavier en majuscules et tapez sur les touches [0 à], [7 è], [2 é].
      Pour Ù et Ç, maintenez enfoncée la touche [Alt] et tapez sur [ù].
      Raccourcis pour PC
      Tapez sur le clavier numérique les chiffres précédents en maintenant enfoncée la touche [Alt].
      Raccourcis pour un ordinateur portable
      Avec un pavé numérique :
      tenez la touche [Alt] enfoncée ;
      tapez les 3 ou 4 chiffres du code sur le pavé numérique ;
      relâchez la touche [Alt], il ne se passe rien ;
      tapez sur la touche [Entr] du pavé numérique, la lettre désirée apparaît

      Supprimer
  12. Entièrement d'accord avec toi, c'est "too much" !!! Le roman démarre bien et après, on croirait presque un scénario de "Plus belle la vie"... Franchement la méchante fille de médecin est énorme, et le gentil petit vieux, le marin... Sans parler de cette histoire complètement huluberlue d'insiménation artificielle... Bref je n'y ai pas cru une seconde, c'est dommage,, j'aimais bien l'idée des cahiers !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'aimais bien l'idée des cahiers et je trouve dommage que l'auteur en ait fait des tonnes

      Supprimer
  13. Le A me choque aussi, c'est assez disgracieux, même si c'est permis ! quant au reste .. je passe, je sens que ce n'est pas pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu mon avis, ce n'est pas moi qui te dissuaderais de ta décision

      Supprimer
  14. Alors en France je suis désolé mais on met un accent sur la majuscule!!
    C'est un livre français donc c'est logique
    sinon moi j'ai adoré bien sur comme 80 % des gens!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et on met des points d'exclamation en France pour montrer qu'on a raison (de rester anonyme) ?

      Supprimer
    2. Liberté, égalité, invisibilité ;)

      Supprimer
    3. Et faut pas oublier l'espace avant le point d'exclamation, si on veut respecter la typographie !

      Supprimer
  15. Ma pauvre Cynthia, on dirait que ton billet se résume à cette pauvre histoire de A avec un accent ! Cela dit, moi il ne me choque pas :-P
    Je vois que j'ai bien fait de ne pas donner suite à cette proposition. D'ailleurs, je pense de plus en plus à ne plus donner suite à aucune proposition ! Cela me fait finalement lire des romans que je n'ai pas envie et m'empêche de lire les très bons romans qui prennent la poussière dans ma PAL (si petite il est vrai :-D )

    RépondreSupprimer
  16. Alors déjà en France on met des accents sur les majuscules c'est la règle !
    Ensuite si vous n'avez pas aimé ce roman qui pour moi est une réussite totale
    n'en dégoûtez pas les autres car il est génial !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce roman est aussi génial pour vous qu'il ne l'est pas pour moi. Je n'impose pas mon avis et les lecteurs sont libres de décider si ils souhaitent ou non découvrir ce roman.

      Supprimer
  17. Bon..., je suis peut-être moins virulente mais mon avis se rapproche sensiblement du tien. Effectivement, dans la deuxième moitié, ça se gâte "un peu"...

    RépondreSupprimer
  18. Je ne vais pas en rajouter une couche sur l'accent :)
    J'ai aussi reçu cette proposition à laquelle je n'ai même pas répondu, ça sentait le mail en masse et je n'aime pas ça, et je me dis que j'ai bien fait de ne pas accepter ! (généralement je n'accepte pas ce genre de proposition car on peut le voir ici, j'ai l'impression qu'on est encore moins "libre" de dire ce qu'on a pensé du livre)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes libres. La preuve : mon billet est en ligne. Quand on reçoit un livre d'un auteur ou d'un éditeur, on s'engage à le lire et à le commenter, pas à verser dans la complaisance aveugle.

      Supprimer
    2. Bien sûr qu'on est libre mais il faut se préparer à recevoir des commentaires comme ceux que tu as reçu :-) (Tiens je repense à celui qui a exigé qu'on retire un avis négatif sur amazon, il n'a pas eu gain de cause bien sur, heureusement). Moi clairement en tout cas ça ne m'engage pas à parler de livres qu'on me fait passer ainsi.

      Supprimer
  19. Ah bon, depuis quand est-ce une faute de ne pas mettre mettre d'accent sur une majuscule? Je fais des fautes tout le temps alors et je lis sans cesse des phrases avec des fautes. Ca ne me choque pas ici car il s'agit d'un titre mais ça me choquerait ailleurs. Ravie d'apprendre que mes règles orthographiques sont démodées ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue chez les has been Valérie :P

      Supprimer
  20. Chère Cynthia,

    Mis à part l'accent sur le A majuscule qui n'est pas une faute en français mais une recommandation de l'académie Française je vous le rappelle en passant, votre critique est pauvre et peu constructive!
    on sent bien que vous n'avez pas lu le livre jusqu'au bout!
    les blogueurs vous êtes comme certains journalistes vous êtes des gens trop gâtés!!!
    je vous rappelle que nous les lecteurs nous achetons les livres alors que vous vous vous les faites offrir!
    Enfin je ne veux pas jeter un pavé dans la mare que je vous rappelle la phrase de Albert camus " il faut un an pour écrire un livre et deux minutes pour les descendre!!!

    RépondreSupprimer
  21. Chère Mary,

    J'ai hésité 10 secondes à répondre à votre prose hystérique parce que j'ai comme un doute sur vos capacités de lecture (figurez-vous que je parle bien de la fin du roman dans ce billet, dingue non ?).
    Passons sur cette histoire d'accent sur la majuscule déjà maintes et maintes fois évoquée (n'avez-vous donc que ce seul "argument" à mettre en avant ?).
    Je vous signale au passage que l'Académie française recommande également de placer des majuscules aux noms propres (pauvre Académie, pauvre Camus).
    Vous avez tout à fait raison : les blogueurs n'achètent jamais de livres c'est bien connu. Nos boîtes aux lettres explosent tous les matins de services de presse que nous ne lisons évidemment pas.
    Quel serait d'ailleurs l'intérêt de débattre autour de livres lus hein je vous le demande ?
    Et puis si je vous comprends bien, un livre reçu ne peut qu'être apprécié ?
    Si il vous venait l'idée folle d'ouvrir un blog pour y déverser votre complaisance à qui veut, n'hésitez pas à me donner l'adresse, que je sache où ne pas aller.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oh, ma copine Cynthia ne va pas se faire de nouvelle copine ;-)) Je te sens un tantinet énervée, là... On devrait photocopier pour Mary mon relevé bancaire, elle verrait que je croule sous ... les achats à la librairie du coin !

      Supprimer
    2. Achats ? Mais qu'est-ce que j'entends là ? Tu sais bien que c'est contraire à notre politique voyons ! Allez, arrête de te ruiner en livres (si en plus c'est pour les entasser dans une PAL sans les lire) et retourne mendier comme nous toutes !
      Et que je ne t'y reprenne pas hein !

      Tu as raison, je ne devrais même pas prendre la peine de réagir à ce genre d'imbécilités (cela dit, mes nerfs se portent bien :))

      Supprimer
  22. Comme chez Alice, c'est encore une fois le fait que le livre soit offert qui va faire débat maintenant.... Il faudrait que les lecteurs non blogueur comprenne que c'est un partenariat. On nous confie un livre (ce n'est pas un cadeau de noel) et nous garantissons un avis sur un blog, donc un "espace publicitaire" gratuit, qui ne coûte à l'éditeur que le prix du bouquin.
    Pour la fameuse Mary, je lui signale que même si je suis blogueuse et que je reçois plein de livre gratuit, il est fort possible qu'en fin d'année, mon budget livres dépasse le sien, car je suis aussi une acheteuse compulsive, j'aime acheter un livre, me l'offrir, me le faire dédicacer.... Et comme je ne suis pas crésus non plus, je fais comme tout le monde ou presque peut le faire.... Je vais à la bibliothèque pour élargir mes possibilités de lectures. Donc le côté "on voit bien que vous ne payez pas vos livres," Y EN A MARRE. Tenez un blog si vous voulez des livres gratuits..... Et passez assez de temps à lire les livres et à les chroniquer pour les mériter !

    Désolée, Cynthia, je prends ton blog pour une tribune publique, mais franchement, ça me gonfle, c'est bientôt les "lecteurs anonymes", "et membres de fan club" qui vont nous dégouter des partenariat. j'ai moi même de moins en moins envie d'en faire et de garder toute ma liberté de lecture (que ce soit en temps qu'en choix de livre....)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends et partage ton agacement Géraldine. J'aime prendre part à des partenariats car ils me permettent de découvrir des livres vers lesquels je ne serais pas forcément allée.
      De l'extérieur, les services presse sont assimilés à des cadeaux alors que comme tu le soulignes, du point de vue de nombreux éditeurs, ils promettent un "espace publicitaire" à moindre frais.
      Aussi peut-on s'attendre à un retour de flammes quand le message n'est pas positif. Nous passons alors pour des ingrats.
      Ce serait oublier que la légitimité des blogueurs réside justement dans leur indépendance de jugement. Il y aura toujours des gens comme Mary pour jouer la provocation et déverser leur fiel (par jalousie, frustration ?)
      A ceux là, j'ai juste envie de dire "Retournez distribuer vos gommettes sur Amazon si ça vous chante mais respectez les avis contraires".
      Que tout ça ne nous empêche pas de continuer à partager notre passion (qui, nous le savons, dépasse largement les limites de notre compte bancaire :)) avec d'autres qui comme nous la vivent et la comprennent.

      Supprimer
  23. Bon, je ne suis pas aller au bout de ton billet à cause du spoiler, car il m'attend dans ma PAL.

    RépondreSupprimer
  24. Hey!
    Je fais aussi partie du club des pas sympas! (merci Katia75) :-)
    Mon avis sur ce livre rejoins le tien... Pas adhéré du tout...

    RépondreSupprimer
  25. Eh ben... Je vois que c'est encore la foire d'empoigne ici ! Pauvre Cynthia, y'en a qui n'ont vraiment rien d'autre à faire faut croire...! ;-)

    RépondreSupprimer
  26. Euh... au cas où, je ne suis pas contre Cynthia. Je disais que moi aussi j'étais mise dans le même sac qu'elle.
    Pas d'empoigne, je lui témoigne mon soutien :-)

    RépondreSupprimer
  27. Non non Valériane, je crois simplement que Noukette découvrait les autres messages postés plus haut ;))

    RépondreSupprimer
  28. Ouf, j'avais peur qu'elle me mette dans le même sac.

    RépondreSupprimer
  29. je passe sur les jalouses et les jaloux pour vous écrire ce petite billet,commentaire que j'avais déjà posté sur amazon.fr après moi avoir acheté le livre( je n'ai pas cette chance comme vous de l'avoir reçu gratuitement )
    mais vu la critique sympathique je ne pense pas que l'auteur vous enverra prochainement son nouveau roman..
    Alors voilà " A la folie" 4 mai 2012 :
    Impossible de le lâcher je l'aime " A la folie"
    Ce roman est tout simplement génial, livre lu en moins de 24 heures, aussi prenant que le premier! Les 2 livres de Pascal Marmet restent mes préférés...( Si tu savais et " A la folie"
    On reconnait la, la plume et le style de Pascal Marmet livre passionnant dont on ne peut s'arrêter avant la fin.
    très bien écrit .Joli style.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La jalousie maintenant, on les aura décidément toutes entendues.
      Quel est au juste le but de ce commentaire ? Imposer votre avis ? Vaine tentative.
      Je suis passée sur votre profil FB, impressionnant ce militantisme exclusif en faveur de l'auteur depuis 2 ans :) Etonnant qu'il ne vous ait pas offert son livre en remerciement de toute cette publicité.
      Si j'étais vous, j'aurais mieux à faire que d'errer sur les blogs à la recherche de tous les avis dissonants.
      Précipitez-vous donc chez l'éditeur et rachetez-lui tout son stock d'exemplaires si vous tenez vraiment à empêcher les lecteurs de donner leur opinion.

      Supprimer
  30. c'est le printemps, les "dissonants" fleurissent... (on va les appeler comme cela)

    quand à la typographie, je suis comme toi, cela me heurte.
    mais il semblerait que cela soit "juste", la disparition des accents sur les majuscules serait due à l'avènement de l'informatique qui, au départ, n'arrivait pas à programmer un accent sur des majuscules.
    bon, toujours est-il que petite, j'ai toujours appris que les majuscules ne s'accentuaient pas.
    je n'en accentue jamais.

    mais j'écris "maîtresse", "abîme" malgré la réforme en cours qui les supprime (les textes fournis par son professeur des écoles sont dépourvus d'accents sur "maîtresse", grrr !!!

    RépondreSupprimer
  31. Je suis entièrement d'accord avec toi Cynthia sur ce roman qui m'a fait...rire du milieu (on va dire) à la fin.

    RépondreSupprimer
  32. Rebond sur le commentaire de Lystig:

    "les textes fournis par son professeur des écoles sont dépourvus d'accents sur "maîtresse""

    Lamentable militantisme orthographique!

    Cela dit, force est de constater que le Petit Larousse a intégré ces modifications dans son édition 2012...

    RépondreSupprimer
  33. Personnellement, j'ai beaucoup aimé ce bouquin. Je l'ai trouvé assez équilibré, l'histoire m'a plu. Après chacun à son avis et heureusement que nous n'aimons pas tous les mêmes livres ! Quel ennuie terrible.

    RépondreSupprimer