20 octobre 2011

Les Guerriers de la nuit - Jean-Pierre Andrevon


Publié le 14 septembre dernier, "Les Guerriers de la nuit" est un roman écrit par l'écrivain français Jean-Pierre Andrevon, notamment auteur de "Sherman" et de "Requiem pour 10 cerveaux en fugue".

Phoenix, Arizona. L'agent spécial du FBI Val Santamaria est dépêché au sud de Fort Defiance pour enquêter sur le meurtre de Philip White, fils de Nathan White, pdg d'une société d'exploitation de gisements pétrolifères et de mines d'uranium sur le territoire navajo.
Chose étrange, Philip White a été tué à l'aide d'une flèche à pointe de silex, arme qui était utilisée par les guerriers navajo 150 ans plus tôt.
Sur place, Val se rend rapidement compte que la cohabitation entre blancs et natives est plus que houleuse.
Il lui faudra investiguer dans les deux camps pour trouver le coupable. Pendant ce temps, d'autres membres de la famille White sont mystérieusement assassinés.

J'étais quelque peu réticente à l'idée de découvrir un roman destiné à la jeunesse mais le résumé m'avait laissé croire que ce roman pouvait très bien convenir à un public adulte.
En réalité, j'aurais du rester sur ma première impression...
Contrairement à l'éditeur, je n'ai vraiment pas relevé les caractéristiques d'" un polar fort à l'ambiance Experts las Vegas".
L'agent Santamaria est même aux antipodes de ce que l'on peut attendre d'un "Expert" : pas futé pour un sou, si il a quelques mauvais pressentiments, le lecteur ne saura jamais sur quoi ils portent.
Oubliez éprouvettes, tests ADN et autres gadgets farfelus, vous ne trouverez rien de tout cela ici.
Seulement un homme solitaire et dont on ne sait rien ou presque (comme Harry Potter et le fourchelang, il s'étonne de savoir parler l'athabascan) et qui passe son temps à suivre la piste de chevaux non ferrés et à flirter pendant que d'autres victimes se font tuer tous les deux chapitres.
Tout du long, j'ai attendu "patiemment" qu'un indice vienne réveiller Santamaria mais..rien ne vint, sauf le coupable qui s'offrit à lui (!)
Les autres personnages ne sont guère plus développés, entre la famille White tout droit sortie d'un épisode de Derrick, Michelle l'institutrice qui fait les yeux doux à Santamaria et le sheriff Applethorn qui n'est jamais là quand il le faut, on s'ennuie vite...
Quant à l'histoire du peuple navajo et des fameux guerriers de la nuit, j'ai vraiment eu l'impression qu'elle n'avait pour but que de faire oublier au lecteur l'absence d'intrigue.
La fin était pipée depuis le début, il n'y avait que Santamaria pour ne pas s'en rendre compte !
Un roman trop lisse, trop mou, du moins pour un adulte.

Je remercie toutefois de m'avoir offert ce livre !


11 commentaires:

  1. Tiens c'est bizarre, ce ne sont pas les romans d'Andrevon que j'aurais cité, en tout cas pas ses plus connus. Les experts, connais pas, mais d'habitude, Andrevon est plutôt bon en SF, même jeunesse. Jamais lu un texte "mou" de sa part.

    RépondreSupprimer
  2. IL va rester dans ma PAL alors...

    RépondreSupprimer
  3. @SBM : comme je n'avais encore jamais lu cet auteur, j'ai repris les titres mentionnés par Flammarion.
    Ici ce n'est pas de la SF, plutôt du policier (vraiment axé jeunesse selon moi car en tant qu'adulte, je n'y ai vraiment pas trouvé mon compte).

    @Clara : si il se trouve déjà dans ta PAL, autant essayer, d'autant qu'il se lit vite !

    RépondreSupprimer
  4. La couverture me rappelle de beaux souvenirs ...

    RépondreSupprimer
  5. @Manu : Pas certain que je puisse dire de même ;)

    RépondreSupprimer
  6. Je vais l'éviter alors au cas où la couverture me tenterait!

    RépondreSupprimer
  7. L'intrigue ne m'attire pas du tout et ce n'est pas ton billet qui va me convaincre.

    RépondreSupprimer
  8. Flammarion m'a déjà envoyé un Jeunesse un peu SF, de qualité certes, mais j'étais un peu trop "adulte" pour l'aimer pleinement. Sans doute as tu fait la même expérience. Sinon, tu penses bien que la couverture, l'Arizona, les indiens, etc, c'est tentant!

    RépondreSupprimer
  9. @Mango : la couverture est belle c'est vrai mais je m'attendais à autre chose :(

    @Soukee : je pense effectivement qu'en tant qu'adulte, tu t'ennuierais un peu...

    @Keisha : oui c'est tout à fait ça !

    RépondreSupprimer
  10. Je n'ai pas beaucoup aimé ce roman mais surtout ce qui m'a fortement déplu, c'est le manque de soins avec lequel il a été édité : il manque beaucoup de mots (des petits mots certes : de, à...) avec même une très grosse faute d'orthographe : "15 homme" ! C'est quand même dommage...

    RépondreSupprimer
  11. Je viens de finir ma lecture, et je suis déçue. Il ne m'en restera pas grand chose. Trop mou, et une intrigue un peu tirée par les cheveux. Et tout comme Fabula, je regrette les nombreuses coquilles...

    RépondreSupprimer