2 avril 2011

La septième vague - Daniel Glattauer


En librairie dès le 6 avril, "La septième vague" est la suite tant attendue de "Quand souffle le vent du nord" de l'écrivain autrichien Daniel Glattauer.

Souvenez-vous - pour ceux et celles qui avaient lu le premier opus - "Quand souffle le vent du nord" nous avait laissés dans une impasse...
Après 9 mois de silence radio et d'"Emmi-gration" à Boston, nous retrouvons un Léo qui semble avoir tourné la page Emmi pour se concentrer sur Pamela, un nouvel amour plus sain, plus tangible, plus "vrai", plus facile.
Mais Emmi n'est pas décidée à lâcher prise et malgré les résolutions de Leo à rompre tout contact, les échanges virtuels reprennent de plus belle, au point d'envisager une rencontre de visu destinée à donner à leur histoire un "digne épilogue".
Les deux indécis parviendront-t-ils enfin à vaincre les remous pour se jeter à l'eau et atteindre la septième vague ?

" Pourquoi est-ce que je t'écris ? Parce que j'en ai envie. Et parce que je ne veux pas atteindre en silence la septième vague.
Oui, ici on raconte l'histoire de l'implacable septième vague. Les six premières sont prévisibles et équilibrées. Elles se suivent, se forment l'une sur l'autre, n'amènent aucune surprise. Elles assurent une continuité. Six départs, si différents qu'ils puissent paraître vus de loin, six départs - et toujours la même arrivée.
Mais attention à la septième vague ! Elle est imprévisible. Elle est longtemps discrète, elle participe au déroulement monotone, elle s'adapte à celles qui l'ont précédées. Mais parfois elle s'échappe. Toujours elle, toujours la septième vague.
Elle est insouciante, innocente, rebelle, elle balaie tout sur son passage, remet tout à neuf.
Pour elle, il n'y a pas d'avant, mais un maintenant. Et après, tout a changé.
En bien ou en mal? Seuls peuvent en juger ceux qui ont été emportés, qui ont eu le courage de se mettre face à elle, de se laisser entraîner." p.226

Je garde encore un souvenir précis de "Quand souffle le vent du nord" et bien que les personnages m'avaient fortement agacée de par leurs hésitations et leur forte propension à tourner autour du pot, j'avais dévoré ce roman d'une traite.
Aussi avais-je hâte de connaître la suite de cette histoire d'amour en suspens.
Si le premier opus portait sur ce qu'Emmi et Leo s'imaginaient l'un de l'autre, " La septième vague" est l'occasion de confronter leurs fantasmes à la réalité.
Hé oui, il est à présent question de rencontre sans claviers interposés mais attention, le lecteur n'assistera pas en direct à ces échanges mais bien aux compte-rendus respectifs d'Emmi et Leo.
Loin de faciliter les choses comme on pourrait le croire, cette rencontre signera le début d'une longue série de questionnements !

Fidèles à eux-mêmes, les personnages apparaissent toujours aussi complexes et leurs échanges n'ont rien perdu de leur dynamisme, Emmi se chargeant des questions que Leo esquive comme il peut.
Dès le premier email, j'ai retrouvé le ton impertinent d'Emmi et cette façon qu'elle a de revendiquer sa place dans la vie de Leo alors même qu'elle a tout fait pour s'en détourner.
Déjà je sentais poindre en moi l'irrésistible envie de l'encastrer dans un mur et j'espérais secrètement que Leo aurait le recul nécessaire pour l'envoyer paître.
Que nenni évidemment, il fallait bien donner au lecteur quelque chose à se mettre sous la dent.
Leo se montre toujours aussi patient et profondément touchant (soupir) sans pour autant se laisser écraser par les intrusions d'Emmi et sa jalousie mesquine à l'égard de sa nouvelle compagne.
Tous les deux se battent pour faire entendre raison à l'autre, privilégiant tour à tour la sécurité raisonnable tout en soufflant le chaud et le froid, incapables de s'aimer comme de se dire adieu.
A nouveau j'ai pesté contre l'indécision des personnages tout en riant de leur acuité à jouer avec les mots.

" Une minute plus tard

RE :

Leo, éprouves-tu encore des sentiments quand tu m'écris? J'ai justement le sentiment que tu n'en as plus. Et c'est un sentiment très désagréable.


Deux minutes plus tard

REP :

Emmi, j'ai en moi d'énormes coffres et armoires remplis de sentiments pour toi. Mais j'ai aussi la clé qui convient.


40 secondes plus tard

RE :

Serait-ce une clé qui vient de Boston et qui s'appelle "Pamela"?


50 secondes plus tard

REP :

Non, c'est une clé internationale qui s'appelle "raison".


30 secondes plus tard

RE :

Mais elle ne tourne que dans un sens. Elle ne fait que fermer. Et, à l'intérieur des armoires, les sentiments étouffent.


40 secondes plus tard

REP :

Ma raison veille à ce que mes sentiments aient toujours assez d'air. " p.25

Vous l'aurez compris, "La septième vague" est l'occasion de replonger dans le jeu du chat et de la souris (ou du tchat et de la souris si vous préférez) initié par Emmi et Leo deux ans plus tôt et croyez-moi, ces deux-là n'ont pas fini d'en finir !
Les prises de tête vont bon train et l'on peut bien sûr douter du réalisme de cette relation à l'heure du zapping amoureux qui préside largement à notre époque.
Aussi était-il temps que l'histoire de Leo et Emmi s'arrête et débute avec "La septième vague", avant que ces personnages ne deviennent leurs propres caricatures.
En somme, une bonne suite et fin au premier opus.

A noter que "Quand souffle le vent du nord" est désormais disponible en format poche !

Un autre avis : Bladelor

Un grand MERCI à Aline Gurdiel et aux de m'avoir offert ce livre !

28 commentaires:

  1. Lu en 24 heures, je dois d'ailleurs écrire mon billet, bon, déjà, je ne donnerai pas la citation sur la septième vague, inutile!, mais sache que je suis OK avec ton avis, dans les premières dizaines de pages je préfère ne pas répéter les épithètes malsonnantes que je lançais à Emmi, toujours aussi... enfin, tu le dis bien!

    RépondreSupprimer
  2. Tu confirmes l'impression de Bladelor qui l'a aimé aussi! J'en suis ravie!

    RépondreSupprimer
  3. Billet le 5...Ah Léo ( soupirs!)

    RépondreSupprimer
  4. Je suis en plein dedans, aussi j'ai survolé ton billet. Je publierai le mien le jour de la sortie du livre, ou la veille !

    RépondreSupprimer
  5. Ouah ! Tu l'as déjà lu, la chance !
    J'ai éprouvé les mêmes sentiments que toi à la lecture du premier. Emmi est exaspérante, mais cela n'empêche pas de vouloir connaître la suite :)

    RépondreSupprimer
  6. Vile tentatrice, me dire que le premier est sorti en poche, ce n'est pas bien du tout ^^'
    Le passage des "sentiments" me fait bien rire là.

    RépondreSupprimer
  7. Je viens de le terminer et je suis d'accord avec toi. Quelle paire de têtes à claques! ;-) Billet prévu le jour de la sortie pour moi...

    RépondreSupprimer
  8. ON peut soudoyer les éditions Grasset alors ?! :D

    RépondreSupprimer
  9. Bon, j'ai failli emprunter le premier à la biblio mais je vois que j'ai bien fait d'y renoncer vu que cette histoire m'a l'air de bien tourner en rond. Je reste donc sur mon premier sentiment : pas pour moi !

    RépondreSupprimer
  10. Comme j'avais adoré le premier j'étais déjà conquise par cette suite avant même de l'avoir lue !!!

    RépondreSupprimer
  11. Je viens tout juste d'acheter le premier livre qui vient de paraître en poche :)!

    RépondreSupprimer
  12. Moi aussi, dès le premier mail, la magie a de nouveau opéré ! :)

    RépondreSupprimer
  13. il me le faut, c'est o-bli-gé !!!!!
    merci pour ton billet pour le challenge ;)

    RépondreSupprimer
  14. Ambiance bien sympathique ici autour des lectures. La septième vague... les gens du bord de mer savent qu'elle change tout.

    RépondreSupprimer
  15. Je l'ai lu d'une traite. Oh Léo, Léo, Léo !

    RépondreSupprimer
  16. J'ai été trop agacée pour le premier pour me précipiter sur le second, mais je le lirai quand même. Rassure-moi, il n'y en a pas un troisième en vue ??

    RépondreSupprimer
  17. Ouf, tu n'es pas déçu... J'ai hâte moi aussi de l'avoir enfin entre les mains... Depuis le temps que j'attendais de lire la suite (j'ai marché à fond pour le premier) ! Un livre parfait pour le printemps je trouve...
    Bonne semaine Cynthia

    RépondreSupprimer
  18. Je n'avais pas accroché au premier opus. Je préfère passer sur le 2ème :)

    RépondreSupprimer
  19. @Keisha : ce sont des échanges qui ne laissent pas sans réactions :)Autant Emmi m'exaspérait, autant tout comme toi je n'ai pas pu lâcher le livre avant la fin !

    @Mango : ah je suppose que tu le liras bientôt ;)

    @Clara : ah mais on est le 5 aujourd'hui ! Je vais voir ton billet ;)

    @Leiloona : bon ben j'attends ton billet alors, pour connaître tes impressions ;)

    @Estellecalim : oui, tout à fait !

    @Sabbio : ah dans ce cas tu devrais apprécier le premier opus, plus drôle que celui-ci selon moi

    @Gwenaelle : à demain alors ;)

    @Choco : je n'ai du soudoyer personne ^^ Comme ils m'avaient envoyé le premier l'an dernier, ils m'ont proposé la suite ;)

    @Manu : oui ils tournent en rond mais ce n'est pas sans raison non plus. Si tu as l'occasion de l'emprunter, donne lui quand meme une chance ;) D'autant qu'il se lit vite !

    @Bladelor : comme je le disais chez toi, de mon côté j'appréhendais beaucoup cette suite ! J'avais peur d'une suite double emploi et j'espère d'ailleurs qu'il n'y aura pas de volume 3...

    @Maeve : tout reste encore à découvrir alors ^^ Bonne lecture !

    @A girl from earth : à qui le dis-tu ^^

    @Leiloona : c'est terrible hein ;)

    @Anneso : il y a de la tentation dans l'air on dirait ^^

    @Danièle : c'est exactement cela ;)

    @Stephie : oui quel homme ce Leo ! Il en faut de la patience pour supporter Emmi !

    @Aifelle : j'espère bien que non ! Pour moi ce serait du gâchis...

    @L'or des chambres : ah dans ce cas, il n'y a plus qu'à craquer ^^

    @belledenuit : ah oui mieux vaut t'abstenir alors ;)

    RépondreSupprimer
  20. Moi aussi, j'avais été agâssé par leurs hésitations. Mais ma décisione st prise, je ne craquerai pas pour ce second tome.

    RépondreSupprimer
  21. il faut d'abord que je lise le 1er ;-)

    RépondreSupprimer
  22. Je suis assez indécise, j'ai peur d'être très agacée s'ils sont encore dans leurs hésitations... Pas d'urgence pour moi à priori.

    RépondreSupprimer
  23. J'avais lu le premier en 24h... Et se fut de même pour la septième vague. Juste parfait :)

    RépondreSupprimer
  24. je vais evidemment me le procurer car je viens de finir le 1er opus et il est intolerable de rester sur sa faim...oui Emmi est tete à claques c'est certain mais c'est ce qui fait son charme..Et Leo...muuummm!!
    quelle chance de l'avoir reçu gratis!!

    RépondreSupprimer
  25. J'ai bien aimé le premier et je n'ai pas été déçue par la suite. Un très bon moment de lecture

    RépondreSupprimer
  26. Je viens de terminer le 1er tome, ah qu'ils m'ont énervée ces deux-là. J'avoue de j'aimerais connaître la fin du 2ème, mais sans doute pas relire tant de tergiversations ...

    RépondreSupprimer